Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Maudits Francais
  • Les Maudits Francais
  • : Partagez notre année à Montréal, nos impressions, nos anecdotes, nos photos...
  • Contact

Hall of Fame

Voici les petites phrases insolites dites ou entendues par-ci, par-là...

''Ça pourrait être pire, il pourrait y avoir des cafards !'' (Cédric, le jour de notre emmenagement)

''C'est très chaud mais en même temps c'est très frais...'' (Géraldine)

''Oh toi, tu as la tête de celui qui va bientôt m'annoncer qu'il démissionne'' (Mel, manager Starbucks aux talents divinatoires insoupçonnés, à Cédric)

''Ta blonde, c'est un super pétard !!!'' (Valérie, collègue Starbucks, à Cédric à propos de Gé)

''There is always a third solution...'' (David, collègue Starbucks, après qu'on nous ait demandé de choisir entre une solution A et une solution B pour l'organisation du comptoir)

''Quand tu ne parles pas, tu ne dis rien, et quand tu parles, tu es méchant...'' (Gé à Cé mais, que je rassure tout le monde et surtout Jolie Maman, je suis très gentil avec Gé)

"Ce dont j'ai besoin, c'est de la stabilité dans le changement..." (Alex, amie française)

"Ici, on a ni pétrole ni idée, mais on a de l'humour..." (slogan aperçu dans la vitrine d'une boutique)

"Ce n'est pas facile la vie d'artiste... surtout quand on est loin d'être une vedette !!!" (Yves, collègue)

"Oui mais y'a des légendes qui sont vraies !" (Alex lors d'une discussion sur les légendes urbaines)

"Et bien oui ! Prends Johnny Halliday, c'est une légende et pourtant il est vrai !!!" (Gé tentant, tant bien que mal, de défendre Alex)

"Tout ce qui ne tombe pas avant Noël, tombe après..." (Gaëtan à propos de la neige tant espérée à Montréal)

"Oh mais il tombe de la sloche, on doit être rendu en Mars !!!" (Maggie, une collègue, en plein Janvier alors qu'il tombait de la neige fondue)

"Failure is not an option" (petit mot doux et rassurant sur le mug de mon boss)

"C'est pas fini tant que c'est pas fini..." (la pensée du jour par Rocky Balboa...)

"When the shit hits the fan you can only run..." (commentaire de Kendal, une collègue, à l'annonce d'un gros problème avec le client)

"Parfois, j'aimerai mener la vie d'un écureuil..." (Cédric, sans commentaire)

"Tu sais tu comment dire "ostie d'conne" gentiment ???" (commentaire de Marie Hélène, une collègue qui cherchait ses mots...)

"On fait ce qu'on peut mais pas ce qu'on veut..." (cruel constat de Yves, un collègue désabusé...)

"C'est bien de dormir quand on est très très fatigué..." (Lucas subissant de plein fouet les effets du décalage horaire)

"Tous ensemble à la ligne d'arrivée !!!" (Cédric à ses collègues, Marie-Hélène et Micaline, pour tenir bon jusqu'au bout...)

"On a-tu l'air de valises ???" (Marie-Hélène, une collègue, réalisant qu'on nous a bien pris pour des pigeons)

"On a du fun et on ne se caresse même pas !" (Louis-Philippe, un collègue, commentant ironiquement notre situation actuelle à la job)

"Tu connais-tu la différence entre un bon français et un français ?... non ?... et bien le français retourne en France !" (Marco, un collègue, me motivant pour rester au Québec)

"Ça va mieux, je commence à dégriser" (Marie-Hélène, à 14h, qui confond job et cellule de dégrisement...)

"Mais pourquoi t'as fait ça ???!!!" (Cé à Gé sur le perron constatant son retour à Montréal)

"Dehors le pipi !!!!!" (Charles tentant désespérément de dresser Pikle, son chien...)

"Tu te vendrai pour des paquets de chips !!!" (Micaline à Cé concernant un pari stupide...)

Abécédaire

Voici un petit florilège des termes employés par ceux qui estiment défendre la langue française...
A vous de trouver s'il existe un équivalent en français... ; )

back-staber : v. Être victime d'un coup de cochon en traître ex : J'me suis fais crissement back-staber par cet ostie d'client lo, il a escaladé jusqu'à mon boss pour chialer.

blaster : v. Exploser ex : il va falloir crissement bullshiter le client si nous ne voulons pas nous faire blaster !!!

burn out
: n. m. Dépression, pétage de plomb, craquage de slip... ex : notre fille n'a que 7 ans et elle fait déjà un burn out !!! (copyright Guide de la petite vengeance 2006). Se dit aussi beaucoup en milieu professionnel quand une personne quitte son poste pour une "durée indeterminée" suite à un rush trop stressant, à son incapacité à multi-tasker pour solder son to-do... 

bullshiter: v. Raconter une belle histoire à son client, sa blonde, son cheum, ses parents pour leur cacher la vérité ou du moins l'embellir... ex : J'ai bullshité au client que nous avions un problème informatique pour justifier notre retard...

bypasser : v. Prononcer [baillepasser] contourner, éviter ex : Tu aurais-tu ça, toa lo, un shortcut pour bypasser cet ostie de traffic ???

caller
: v. Synonyme de céduler. ex : Il faudrait qu'on se call un workshop pour travailler sur ce projet, ça d'vient vraiment rushant lo.

canceler
: v. Supprimer un évènement ou un rendez vous. ex : Tabernouche ! J'aurai donc jamais l'temps, ça te pose tu problème si on cancelle notre meeting de 15h ?

céduler : v. Cadencer, planifier un évènement. ex : Ok, on se cédule un call meeting pour en reparler ?

cruiser
: v. Essayer de s'attirer les faveurs (en tout bien tout honneur) d'une autre personne. ex : Et si nous sortions en disco ce soir histoire de cruiser quelques pitounes ? NDLR : Attention !!! Faux ami !!! Ne pas confondre avec croisière même si, souvent, se faire cruiser consiste à se faire mener en bateau... 

faker: v. Faire semblant, simuler ex : Cet ostie d'crosseur a faké d'être malade pour ne pas venir à la job ce matin !

fiter : v. Correspondre, convenir, s'accorder ex : Ce nouveau jean te fite à merveille, ça te fait un super pétard ! 

flasher : v. Utiliser ses clignotants ex : Espèce d'ostie d'cave ! T'aurai-tu pu flasher avant de changer de file ???!!!

flusher : v. Tirer la chasse d'eau, zapper quelqu'un ou quelque chose, peut aussi dire licencier ex : J'étais supposé retrouver ma gang de cheum mais ils m'ont complètement flushé et sont partis sans moi lo...

focusser : v. Se concentrer ex : Et si on se focussait sur ce problème car c'est ultra rushant et c'est en top position sur notre to-do. Attention !!! Faux ami !!! Ne pas croire que focusser signifie faire le faux cul... 

frame : n. m. Carrure ex : Lui lo ? Il est monté sur un frame de chat ! Se dit d'une personne plutôt chétive, pas très musclée. Synonyme : être monté sur un frame de planche à clou. Contraire : il est framé comme un ostie d'ours !!!

frencher : v. Essayer d'embrasser avec autant de classe qu'un français... ex : Ahhhh... hier soir au cinéma, j'ai crissement frenché ma blonde !

fucké : adj. Définition assez variable selon l'humeur, le contexte... Se dit d'une personne, d'un objet, d'une situation. ex : Crisssss !!! Chuis fucké !!! J'ai encore oublié mes clés !!! ou aussi : J'crois bien qu'cet ostie d'char est complètement fucké, veut plus avancer !

job : n.f. Activité réalisée en échange d'une rémunération ex : Cette foutue job va m'rendre fou !

lip sing : n.m. chant en playback ex : Quelle bande d'ostie d'caves à Canadian Idol, ils font tous du lip sing !

mooner: v. Exprimer sa satisfaction ou son mécontentement en montrant ses fesses. ex: Oh l'maudit croceur ! Au deuxième but de Cissé, il m'a mooné en travers la face !

multi-tasker : v. Faire plusieurs choses à la fois avec plus ou moins de talent et de réussite selon les gens. ex : Chuis tellement dans le rush lo que je vais devoir crissement multi-tasker lo !!! 

patcher : v. Synonyme de back-uper. Compenser, dépanner, soutenir. ex : Il est complètement débordé, il est dans le champ lo, faudrait quelqu'un pour le patcher sur sa task lo

printer : v. Action d'imprimer sur un quelconque support tout type de document. ex : tu peux tu donc me printer ta crissss de feuille d'heures ?

randomiser
: v. Tirer au sort, choisir au hasard. ex :

rushant
: adj. Se dit d'une activité, d'une job ou d'une situation générant un stress, une pression particulière. ex : Taberwat !!! Cette fin d'projet est vraiment rushante, faudrait pas qu'on s'fasse fucker par la deadline...

shiner : v. Se mettre en valeur ou du moins essayer ex : Oh cet ostie d'têteux ! Il arrête pas d'shiner devant le boss ! 

slacker : v. Lever le pied, manquer de motivation  ex : C'est l'été lo, j'aurai comme le goût de slacker méchamment. Attention ! Peut aussi vouloir dire licencier.

to-do : n.m. Prononcer [toudou] Liste de tâches à effectuer. ex : Ohhhhh crisssss, le business est tellement rushant lo, que j'm'en sors plus d'mon to-do ! Pour info, lorsqu'on doit multi-tasker, c'est que généralement notre to-do est crissement full. Attention !!! Faux ami !!! Ne pas confondre avec doudou, cette peluche ou autre objet voué à réconforter l'enfant.

toune: n.f. Morceau de musique ou extrait de bruit, c'est selon les goûts... ex : T'as-tu entendu la dernière toune des Cowboys Fringants ? Ostie qu'y sont hot !

Archives

19 juin 2007 2 19 /06 /juin /2007 22:16
[petite précision concernant cet article, ne vous en faites pas, tout va bien !]

Ma carrière de joueur de soccer , pourtant si prometteuse vous en conviendrez, a connu un sacré coup d'arrêt hier soir quand, après seulement 5 mn de jeu, je suis violemment entré en contact avec un corps étranger et que mon genou droit (ça tombe bien, je suis droitier !) a été défractalisé instantanément...
Mon transfert de l'ASUF au FC Sochaux Montbéliard a été curieusement mis en suspens... ; )

Une fois rendu à la maison, j'ai quand même dû reconnaître qu'un bref passage aux Urgences ne serait pas si inutile que ça... Merci encore mille fois à Gaëtan pour nous avoir servi de taxi jusqu'au CHUM Notre Dame.
Nous avions entendu parler de l'état inquiétant voire déplorable des services de santé publique locaux mais rien ne vaut de l'expérimenter soi-même ! ; )

Pour faire court... L'accueil qui nous a été réservé était loin des standards québécwés d'hospitalité, nous sommes tombés sur un fan de la bureaucratie qui se sentait de faire du zèle...
Nous avons attendu 3h, en salle d'attente (ou mouroir, c'est selon...), qu'un fax nous soit envoyé par mon assureur... un fax que jamais ils ne trouvèrent... un grand merci donc à AXA, pour ne pas les citer, qui n'a rien fait pour que la situation se décante et qui nous a baladé pendant tout ce temps...
Enfin cette attente nous a permis de constater que le CHUM Notre Dame ressemblait plus à une antenne médicalisée tchétchènne qu'à un hôpital digne de ce nom... des patients sur des brancards de fortune étaient parqués dans les couloirs faute de place et essayaient tant bien que mal de trouver le sommeil... pendant ces 3h, aucune personne patientant dans la salle d'attente n'a été prise en charge par un médecin... j'avais cru pourtant voir l'inscription "Urgences" à l'entrée mais bon...

Constatant qu'il n'y avait rien de bon qui pouvait nous arriver icitte, nous sommes retournés à la maison  mais la douleur étant telle, il me fallait vraiment consulter un médecin... Donc direction le CHUM Hôtel Dieu ! Et oui, il s'agissait de faire jouer la concurrence ! ; )

Arrivés là-bas, c'était tout autre chose ! Un accueil sympathique, des locaux propres, personne à agoniser dans les couloirs et surtout aucun problème pour ma prise en charge malgré mon statut de travailleur temporaire particulier... On s'est senti plus en confiance du coup !
Nous sommes sortis de l'Hôtel Dieu à 6h du matin (avons pu profiter du lever du soleil...), après avoir passé une série de radios et que le médecin, sans pour autant en être convaincu, m'annonce que rien n'était déchiré, qu'il s'agissait juste d'une très très vilaine entorse mais que, par précaution et pour s'en assurer, une IRM une fois le genou dégonflé serait nécessaire...
Me voilà donc avec une belle attelle à la jambe (pas de la marque Peters Surgical, mon ancien employeur, malheureusement), une paire de béquilles anglaises et un arrêt de travail de 4 jours...

En tout cas, sacrée expérience que d'avoir testé les services de santé québécwés, de ce point de vu là, c'est évident, en France, on n'est pas plus mal qu'ailleurs... on est en fait même très bien lotis et nous devons avoir consciencs d'être privilégiés d'avoir à un système de soin sans peu d'équivalent au monde...

Quoiqu'il en soit, tout va bien, ce n'est pas si pire, ça fait parti des choses de la vie et c'est loin d'être grave donc on a le moral et keep goin'...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Loic & Hyun-Jung 26/06/2007 17:50

Wow quelle histoire !On a connu un peu la même chose, un soir (vers minuit) j'étais malade de chez malade, j'avais perdu 4 Kg en moins de quelques heures. Vu qu'il n'y a pas de medecin de nuit, il faut téléphoner au 911.J'ai attendu 5h l'ambulance ... pour résultat les rappelers et leur dire "c'est bon le medecin ouvre dans 30 minutes je préfere attendre ... je suis plus à qq minutes près" (lol)On est allé également dans une radiologie, le cauchemar !! La machine datant de l'après guerre , un décor de farwest et des médecins par très causant .... mauvais souvenir.Heureusement c'est pas partout la même chose, il faut bien chercher et jouer de la concurrence :-)Bon rétablissement !

29/06/2007 02:02

C'est clair que je n'imaginais pas être le seul à avoir vécu ce genre de parcours du combattant pour se faire soigner... n'en déplaise à Gilles...Disons qu'aux Urgences, ça va doucement pas vite et qu'il vaut mieux ne pas être en situation critique autrement...D'après mes collègues, il y a quand même quelques hôpitaux moins engorgés et plus modernes, faut juste connaître les bons plans... ; )

papd'ad 20/06/2007 18:44

Je partage la morale de la nuit que tu as subit aux urgences québecwoises : on est pas plus mal ici qu'ailleurs... mais j'en suis convaincu depuis quelques temps!