Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Maudits Francais
  • Les Maudits Francais
  • : Partagez notre année à Montréal, nos impressions, nos anecdotes, nos photos...
  • Contact

Hall of Fame

Voici les petites phrases insolites dites ou entendues par-ci, par-là...

''Ça pourrait être pire, il pourrait y avoir des cafards !'' (Cédric, le jour de notre emmenagement)

''C'est très chaud mais en même temps c'est très frais...'' (Géraldine)

''Oh toi, tu as la tête de celui qui va bientôt m'annoncer qu'il démissionne'' (Mel, manager Starbucks aux talents divinatoires insoupçonnés, à Cédric)

''Ta blonde, c'est un super pétard !!!'' (Valérie, collègue Starbucks, à Cédric à propos de Gé)

''There is always a third solution...'' (David, collègue Starbucks, après qu'on nous ait demandé de choisir entre une solution A et une solution B pour l'organisation du comptoir)

''Quand tu ne parles pas, tu ne dis rien, et quand tu parles, tu es méchant...'' (Gé à Cé mais, que je rassure tout le monde et surtout Jolie Maman, je suis très gentil avec Gé)

"Ce dont j'ai besoin, c'est de la stabilité dans le changement..." (Alex, amie française)

"Ici, on a ni pétrole ni idée, mais on a de l'humour..." (slogan aperçu dans la vitrine d'une boutique)

"Ce n'est pas facile la vie d'artiste... surtout quand on est loin d'être une vedette !!!" (Yves, collègue)

"Oui mais y'a des légendes qui sont vraies !" (Alex lors d'une discussion sur les légendes urbaines)

"Et bien oui ! Prends Johnny Halliday, c'est une légende et pourtant il est vrai !!!" (Gé tentant, tant bien que mal, de défendre Alex)

"Tout ce qui ne tombe pas avant Noël, tombe après..." (Gaëtan à propos de la neige tant espérée à Montréal)

"Oh mais il tombe de la sloche, on doit être rendu en Mars !!!" (Maggie, une collègue, en plein Janvier alors qu'il tombait de la neige fondue)

"Failure is not an option" (petit mot doux et rassurant sur le mug de mon boss)

"C'est pas fini tant que c'est pas fini..." (la pensée du jour par Rocky Balboa...)

"When the shit hits the fan you can only run..." (commentaire de Kendal, une collègue, à l'annonce d'un gros problème avec le client)

"Parfois, j'aimerai mener la vie d'un écureuil..." (Cédric, sans commentaire)

"Tu sais tu comment dire "ostie d'conne" gentiment ???" (commentaire de Marie Hélène, une collègue qui cherchait ses mots...)

"On fait ce qu'on peut mais pas ce qu'on veut..." (cruel constat de Yves, un collègue désabusé...)

"C'est bien de dormir quand on est très très fatigué..." (Lucas subissant de plein fouet les effets du décalage horaire)

"Tous ensemble à la ligne d'arrivée !!!" (Cédric à ses collègues, Marie-Hélène et Micaline, pour tenir bon jusqu'au bout...)

"On a-tu l'air de valises ???" (Marie-Hélène, une collègue, réalisant qu'on nous a bien pris pour des pigeons)

"On a du fun et on ne se caresse même pas !" (Louis-Philippe, un collègue, commentant ironiquement notre situation actuelle à la job)

"Tu connais-tu la différence entre un bon français et un français ?... non ?... et bien le français retourne en France !" (Marco, un collègue, me motivant pour rester au Québec)

"Ça va mieux, je commence à dégriser" (Marie-Hélène, à 14h, qui confond job et cellule de dégrisement...)

"Mais pourquoi t'as fait ça ???!!!" (Cé à Gé sur le perron constatant son retour à Montréal)

"Dehors le pipi !!!!!" (Charles tentant désespérément de dresser Pikle, son chien...)

"Tu te vendrai pour des paquets de chips !!!" (Micaline à Cé concernant un pari stupide...)

Abécédaire

Voici un petit florilège des termes employés par ceux qui estiment défendre la langue française...
A vous de trouver s'il existe un équivalent en français... ; )

back-staber : v. Être victime d'un coup de cochon en traître ex : J'me suis fais crissement back-staber par cet ostie d'client lo, il a escaladé jusqu'à mon boss pour chialer.

blaster : v. Exploser ex : il va falloir crissement bullshiter le client si nous ne voulons pas nous faire blaster !!!

burn out
: n. m. Dépression, pétage de plomb, craquage de slip... ex : notre fille n'a que 7 ans et elle fait déjà un burn out !!! (copyright Guide de la petite vengeance 2006). Se dit aussi beaucoup en milieu professionnel quand une personne quitte son poste pour une "durée indeterminée" suite à un rush trop stressant, à son incapacité à multi-tasker pour solder son to-do... 

bullshiter: v. Raconter une belle histoire à son client, sa blonde, son cheum, ses parents pour leur cacher la vérité ou du moins l'embellir... ex : J'ai bullshité au client que nous avions un problème informatique pour justifier notre retard...

bypasser : v. Prononcer [baillepasser] contourner, éviter ex : Tu aurais-tu ça, toa lo, un shortcut pour bypasser cet ostie de traffic ???

caller
: v. Synonyme de céduler. ex : Il faudrait qu'on se call un workshop pour travailler sur ce projet, ça d'vient vraiment rushant lo.

canceler
: v. Supprimer un évènement ou un rendez vous. ex : Tabernouche ! J'aurai donc jamais l'temps, ça te pose tu problème si on cancelle notre meeting de 15h ?

céduler : v. Cadencer, planifier un évènement. ex : Ok, on se cédule un call meeting pour en reparler ?

cruiser
: v. Essayer de s'attirer les faveurs (en tout bien tout honneur) d'une autre personne. ex : Et si nous sortions en disco ce soir histoire de cruiser quelques pitounes ? NDLR : Attention !!! Faux ami !!! Ne pas confondre avec croisière même si, souvent, se faire cruiser consiste à se faire mener en bateau... 

faker: v. Faire semblant, simuler ex : Cet ostie d'crosseur a faké d'être malade pour ne pas venir à la job ce matin !

fiter : v. Correspondre, convenir, s'accorder ex : Ce nouveau jean te fite à merveille, ça te fait un super pétard ! 

flasher : v. Utiliser ses clignotants ex : Espèce d'ostie d'cave ! T'aurai-tu pu flasher avant de changer de file ???!!!

flusher : v. Tirer la chasse d'eau, zapper quelqu'un ou quelque chose, peut aussi dire licencier ex : J'étais supposé retrouver ma gang de cheum mais ils m'ont complètement flushé et sont partis sans moi lo...

focusser : v. Se concentrer ex : Et si on se focussait sur ce problème car c'est ultra rushant et c'est en top position sur notre to-do. Attention !!! Faux ami !!! Ne pas croire que focusser signifie faire le faux cul... 

frame : n. m. Carrure ex : Lui lo ? Il est monté sur un frame de chat ! Se dit d'une personne plutôt chétive, pas très musclée. Synonyme : être monté sur un frame de planche à clou. Contraire : il est framé comme un ostie d'ours !!!

frencher : v. Essayer d'embrasser avec autant de classe qu'un français... ex : Ahhhh... hier soir au cinéma, j'ai crissement frenché ma blonde !

fucké : adj. Définition assez variable selon l'humeur, le contexte... Se dit d'une personne, d'un objet, d'une situation. ex : Crisssss !!! Chuis fucké !!! J'ai encore oublié mes clés !!! ou aussi : J'crois bien qu'cet ostie d'char est complètement fucké, veut plus avancer !

job : n.f. Activité réalisée en échange d'une rémunération ex : Cette foutue job va m'rendre fou !

lip sing : n.m. chant en playback ex : Quelle bande d'ostie d'caves à Canadian Idol, ils font tous du lip sing !

mooner: v. Exprimer sa satisfaction ou son mécontentement en montrant ses fesses. ex: Oh l'maudit croceur ! Au deuxième but de Cissé, il m'a mooné en travers la face !

multi-tasker : v. Faire plusieurs choses à la fois avec plus ou moins de talent et de réussite selon les gens. ex : Chuis tellement dans le rush lo que je vais devoir crissement multi-tasker lo !!! 

patcher : v. Synonyme de back-uper. Compenser, dépanner, soutenir. ex : Il est complètement débordé, il est dans le champ lo, faudrait quelqu'un pour le patcher sur sa task lo

printer : v. Action d'imprimer sur un quelconque support tout type de document. ex : tu peux tu donc me printer ta crissss de feuille d'heures ?

randomiser
: v. Tirer au sort, choisir au hasard. ex :

rushant
: adj. Se dit d'une activité, d'une job ou d'une situation générant un stress, une pression particulière. ex : Taberwat !!! Cette fin d'projet est vraiment rushante, faudrait pas qu'on s'fasse fucker par la deadline...

shiner : v. Se mettre en valeur ou du moins essayer ex : Oh cet ostie d'têteux ! Il arrête pas d'shiner devant le boss ! 

slacker : v. Lever le pied, manquer de motivation  ex : C'est l'été lo, j'aurai comme le goût de slacker méchamment. Attention ! Peut aussi vouloir dire licencier.

to-do : n.m. Prononcer [toudou] Liste de tâches à effectuer. ex : Ohhhhh crisssss, le business est tellement rushant lo, que j'm'en sors plus d'mon to-do ! Pour info, lorsqu'on doit multi-tasker, c'est que généralement notre to-do est crissement full. Attention !!! Faux ami !!! Ne pas confondre avec doudou, cette peluche ou autre objet voué à réconforter l'enfant.

toune: n.f. Morceau de musique ou extrait de bruit, c'est selon les goûts... ex : T'as-tu entendu la dernière toune des Cowboys Fringants ? Ostie qu'y sont hot !

Archives

28 juin 2007 4 28 /06 /juin /2007 00:55
Nos avons à nouveau de la visite ! (on ne s'en lasse jamais !)

Dimanche matin, nous avons en effet réceptionnés Sarah & Lucas tous fraîchement débarqués de l'avion.  C'est la première fois que mon frère traversait l'Atlantique alors interview de l'intéressé après cet exploit: "6h d'avion, c'est pas si long !" (à bon entendeur...).
Ils ont bravé les lois et les douanes pour nous réapprovisionner en petites douceurs bien de chez nous... Un grand merci aussi aux Grands Parents pour le pâté maison et à mon Papa pour le France Football !

Gé et moi sommes désormais habitués à avoir de la visite, on sait que, le premier jour, il faut prévoir un programme light car généralement le décalage horaire assomme littéralement sur les coups de 20h... Sarah & Lucas n'y ont pas coupé ! Après un rapide tour sur le Plateau histoire de découvrir notre quartier et un pit-stop pour manger une glace chez Meu-Meu (le débat est ouvert, est-ce icitte qu'on trouve les meilleures crèmes glacées de Montréal ???), c'était direction dodo !

Le lendemain matin, ils se sont rendus au Musée de Pointe-à-Callière pour mieux connaître l'histoire de Montréal... attention ! il y a aura une interro à la fin du séjour !
Nous nous sommes retrouvés sur le Vieux Port pour un pique-nique. Ensuite petite balade dans le Vieux Montréal pour tranquillement remonter vers le Plateau et prendre le goûter au Bagel St Viateur, une place qu'elle est bien pour y manger ! ; )
Fin de soirée paisible devant un DVD local, Le Guide de la Petite Vengeance, histoire de finir sur une note d'humour, douce amère...
Mardi, comme je reprenais le travail et que Gé bouclait son projet terminal, nos deux touristes sont partis seuls à la découverte du Biodôme et du Jardin Botanique. Lucas nourrissait une certaine espérance quant à sa rencontre avec les pingouins, je crois qu'il n'a pas été déçu.  Après une telle journée passée à marcher sous le soleil ("mais nous ne savions pas qu'il faisait aussi chaud à Montréal ???!!!"), j'ai fini de les achever en les amenant  (d'après la judicieuse suggestion de Sarah) à un match d'impro de la Ligue des Pantoufles... Tout comme pour Johanna & Loïc, avec qui nous étions allé voir  un match de la LIM, il a fallu que je fasse la traduction simultanée, et oui, pas facile de comprendre les jokes d'icitte quand on parle pas pantoute le québécwé et qu'on est icitte depuis un couple de jours... ; )
Repost 0
17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 03:48
Nous reprenons ici les aventures de Johanna & Loïc au Québec...
Résumé de l'épisode précédent : nous avons quitté nos deux explorateurs, dimanche dernier, après avoir avoir passé la fin de semaine ensemble du côté de Québec. Tandis que nous retournions sur Montréal, eux filaient direction la Gaspésie pour la semaine... -suspense-

Ce n'est que vendredi, et ce après plus de 2000 km parcourus (donc passablement éreintés), que Johanna & Loïc sont revenus à Montréal, les yeux encore tout émerveillés de ce qu'ils avaient vu là-haut (comprendre en Gaspésie)...
Gé et moi-même avions donc pensé à un retour au monde civilisé en douceur, rien de trop violent, juste un petit resto histoire de les nourrir après 1 semaine de pique-niques dans la voiture... ; ) Le choix s'est avéré relativement simple: direction El Zaziummm ! C'est toujours très copieux et comme on ne nourrit pas Loïc avec des courants d'air, ça tombait plutôt bien ! ; )

Le lendemain, et après avoir mis du temps pour décoller, les filles voulaient absolument ajouter une touche culturelle et éducative à notre week-end... arrrfff !!! Nous, les garçons, nous sommes empressés d'acquiescer et de valider ce choix judicieux : le musée d'archéologie et d'histoire de Montréal de Pointe-à-Callière... ; ) Ce n'était pas si pire même si, pour le prix déboursé, nous aurions pu espérer mieux...

Le soir même, et parce que j'avais passablement floppé lors de notre week-end à Québec, nous sommes allés nous sucrer le bec dans une excellente cabane à sucre, la Sucrerie de la Montagne. Johanna & Loïc ne pouvaient raisonnablement pas repartir en France sans avoir goûté à ce curieux régime de gras et de sucre ! ; )
L'endroit est très sympa, le cadre est typique, les gens y sont accueillants (de vrais québécwés donc !) et, et c'est assez rare dans une cabane à sucre pour être souligné, c'est très bon !!!
Après quelques pancakes et une part de tarte au sucre (???!!!) en guise de dessert, nous étions tous très proches de l'explosion intestinale ou du moins de la crise de foie...
Poursuivre aurait été dangereux pour notre santé, il a donc fallu envisager un rapide rapatriement vers Montréal ! ; ) Rapide ? Pas tant que ça en fait puisque, avec la nuit, est venue la tempête de neige...

Aujourd'hui, dernier jour de nos aventuriers à Montréal, cible prioritaire: le Biodôme ! Je l'avais déjà visité pour ma part mais, comme il sommeille en moi (pas très profondément je l'admets) un enfant, je ne me lasse pas d'observer les tamarins dorés (singes couleur fauve pas plus gros que le poing), les castors, les loutres, les pingouins, les raies...

Après la visite, la faim nous guettait ! Autre passage culinaire obligé avant le retour à Paris : la poutine ! Et rien de tel qu'un bon hamburger pour accompagner sa poutine alors direction Frite Alors ! ; ) Après ça, c'était sûr, nous venions de battre le record de calories assimilées en l'espace de 48h et il nous faudra bien 6 mois à la diète complète pour récupérer ! ; )

C'est alors qu'il a fallu se quitter avec la promesse de se revoir bientôt mais cette fois-ci, c'est sûr, ce sera en France.
Je réitère ici ce que je leur ai dit au moment de leur départ: cela nous a fait très plaisir d'accueillir Johanna & Loïc même si c'est toujours trop court et j'espère que cela va donner des idées à d'autres...
Repost 0
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 00:40
Comme prévu, ce vendredi, nous avons rejoint Johanna & Loïc, nos très chers vacanciers, à Québec.
Point de ralliement: au pied du Château Frontenac.
Pour se reconnaître, rien de plus simple, je portais une rose à la boutonnière de mon veston fuchsia, Gé, un chapeau pointu et le Journal de Montréal sous le coude, Vincent, son déguisement d'Astérix,  tandis que Johanna & Loïc devaient se tenir sous une bannière (confectionnée par leurs soins) "Vive la Reine"...
Un mot de passe tout de même pour éviter l'usurpation d'identité: "j'aime les crêpes saucisses de la Place des Lices" (les Rennais comprendront...).
Vu comme ça, la place ressemblait à un grand n'importe quoi mais c'était pour nous le seul moyen de se retrouver à coup sûr alors...

Sitôt recomposée, et après un rapide pit stop pour faire les courses, la gang a rapidement bougé vers le refuge ou plutôt la bâtisse (le terme chalet serait ici galvaudé) que j'avais réservée pour l'occasion, en dehors de Québec, un peu plus dans les bois et surtout sous la neige... pour les plus curieux (et ceux munis d'une carte), nous étions à Ste Brigitte de Laval.
Nous avons été accueillis par le propriétaire des lieux, Denis pour ne pas le citer, qui, à ce jour, est le québécwé qui m'a fait la plus mauvaise impression, c'est un savant mélange de manque de savoir-vivre, de radinerie mal placée, de mauvais goût généralisé et un sens de l'accueil tout particulier... ; ) Il n'y en a qu'un comme ça dans tout le Québec et nous l'avons trouvé ! Bingo !!!

Premier soir, j'avais en tête d'emmener nos touristes dans une cabane à suc' mais, gros flop, nous y sommes pris trop tard, à 21h, c'était déjà tout fermé... Alors une bonne plâtrée de pâtes a faite la job tant nous étions rendus affamés.


Après un petit déjeuner des plus cochons (comprendre beaucoup de gras et beaucoup de sucre...), nous avons consacré notre samedi à une rando en raquette.


Nous nous sommes essayés à faire notre propre tire sur neige. Cette idée a surtout germé dans nos petites têtes à l'annonce du prix de la tire à la cabane à suc' (6$ par personne, il est vrai que ça sentait l'escroquerie...).
Cet essai a été courroné de succès en grande partie grâce à Loïc aka Dr Caramel qui a pris les choses en main et s'est mis derrière les fourneaux.
Après 3 essais infructueux (c'est que ce n'est pas si simple de faire de la tire sur neige !), l'alchimie s'est produite et nous avons eu le droit de nous cimenter les dents au sirop d'érable et de prendre notre dose de glucides pour les 6 prochains mois.

Le soir, Loïc nous a régalé (encore ???!!!) avec des crêpes faites maison avec le talent qu'on lui connaît. Il manquait bien le cidre mais, en fermant les yeux, on pouvait s'imaginer Place St Anne (toujours et encore une petite référence à Rennes).

Dimanche, journée détente histoire de récupérer après notre rando en raquette avec un spa. Nous avons enchaîné, tels des enfants dans un parc d'attraction, les bains chauds et les bains froids. Après 4h, nous étions tous bien  zénifiés, presque endormis dans le solarium, à écouter de la musique d'ascenseur... c'est-tu pas bon ça lo ???

Après tout ça, il nous a bien fallu revenir sur Terre, enfin pour nous, cela voulait surtout dire retourner sur Québec et comme la fringale commençait à gagner tout le monde, il a été decidé, avant de se séparer, de manger un bout' au Café Temporel... Excellente adresse de Québec qu'avaient découvert pour nous Johanna & Loïc... Petit conseil de Loïc: le carré aux dattes est à essayer sans hésitation !

Sur ce, nous nous sommes séparés, Johanna & Loïc continuant leur périple direction le Nord, vers la Gaspésie, quant à la gang de Montréal, Vincent, Gé et moi-même, il nous fallait rallier Montréal car le lendemain, c'était travail ! ; )
Repost 0
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 00:56
Tout d'abord la gang des Maudits Français s'élargit encore un peu avec la venue à Montréal de Vincent transfuge du team Picon-bière de Rennes... ; ) Bienvenue à lui et nous lui souhaitons que son séjour à Montréal se passe aussi bien que le notre !

Toujours à propos du team rennais, Johanna & Loïc sont actuellement au Québec pour nous rendre visite mais il ne s'agit là pour eux que de vacances.
Nous les avons réceptionnés samedi soir. Ce sont seulement nos seconds visiteurs (après les parents de Gé pour ceux qui ne suivent pas, au fond de la classe...) et je dois avouer que c'est vraiment une joie d'accueillir de la famille ou des amis et de leur faire découvrir notre nouvel univers. Je piaffais d'impatience à leur arrivée à l'aéroport ! ; )

Au retour de l'aéroport, un rapide passage sur le Mt Royal d'histoire de rapidement mettre nos deux touristes dans le bain avec une vue imprenable sur Montréal avec le soleil couchant... effet garanti !!! ; )

Après le dîner, le décalage horaire ("mais tu te rends compte ? il est quand même 3h en France ???!!!") et la fatigue ont eu raison de nos deux voyageurs...

Dimanche, nous avons retrouvé Vincent, arrivé tout récemment à Montréal, pour débuter la visite de la ville à pied, tranquillement... Traversée du Plateau direction le centre ville pour finalement buter sur le Vieux-Port...
Que vous le croyez ou non, Loïc a répété, et ce à plusieurs reprises (6 fois, j'ai compté !), qu'il faisait chaud ! Il ne s'agissait pas là d'un Poisson d'Avril mais bien d'une bonté qui nous était faite par un soleil rayonnant... A bon entendeur... ; )

J'ai pu constater, avec un malin délice, que Loïc était tout aussi fan des écureuils que moi... "Depuis ce matin, j'ai quand même déjà pris une dizaine de photos d'écureuils..."

Point d'orgue de cette balade: la visite (éclair) de la cathédrale où se sont mariés Céline et René (comprendre Céline Dion et René Angélil), grand moment d'émotion, petite larme versée... ; ) "Y'aurait-tu moyen de se faire dédicacer son dernier album par le prêtre qui les a mariés ?" ; )

Enfin, programme de la soirée, nous avons assisté à un match de la Ligue d'Improvisation Montréalaise, en québécwé dans le texte bien entendu... ; )
Après les premières impro, Loïc m'avoue ne pas comprendre grand'chose à leur accent... en effet, ça demande un petit entraînement et quelques semaines de pratique... d'ici la fin de leurs vacances au Québec, peut-être auront-ils davantage pogné le truc ?

Ce matin, Johanna & Loïc ont filé vers le Nord direction Québec où nous les rejoindrons pour le week-end de Pâques.
Repost 0
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 00:49

Stéphane, vice-président du lobby Prendre racine à Montréal, nous avait parlé des Gîtes du Passant comme d'une mine de bonnes idées et de lieux sympas et Gé s'en ait amplement inspirée pour concocter un splendide week-end.

Le challenge : surprendre ses parents et passer une fin de semaine inoubliable... et je peux vous dire que le contrat a été rempli et que le terme inoubliable n'est ici pas galvaudé tant nous avons partagé de moments magiques (inconsciemment, je fais le travail du lobby Prendre racine à Montréal... arrrfff !!!).

La bonne pioche, Gé l'a tirée avec le Gîte du Lac Chaud, un petit nid cosy dans un cadre enchanteur, alors là, vous allez me dire de lever le pied et d'arrêter de faire l'office du tourisme... ; ) Quoiqu'il en soit, il s'agit d'un petit gîte au bord d'un lac gelé tenu par une femme adorable, attentionnée, souriante... On est loin du complexe touristique et de la foule, on est au calme, on est en pleine nature et déjà rien que ça, ça fait du bien !

Nous étions partis sans trop savoir ce que nous pourrions faire sur place donc en louant 2 paires de ski de fond et 2 paires de raquette, ça nous a laissé l'option d'alterner.

Samedi, après 2h de route et un pit stop à St Sauveur pour acheter des jeans (???!!!) et déjeuner, nous voilà rendus au gîte. Le temps de faire connaissance avec Carole, notre hôte, et nous voilà déjà partis sur le lac pour profiter des dernières lueurs du jour... C'est assez simple, une impression d'être seuls au monde et, en tout cas, seuls sur ce lac immense, une luminosité particulière, un silence impressionnant, c'est juste beau et on flaire déjà l'instant magique... ; )

Après notre balade et une douche rapide, c'est déjà l'heure de dîner... Carole nous a préparé un petit repas bien sympathique avec notamment un ragoût de boeuf, c'est simple mais tellement bon et surtout on sent que cette femme aime recevoir et qu'elle attache une attention toute particulière à ses hôtes qui sont certes des clients mais pas que... Bernard lui propose même de se joindre à nous pour partager le vin que nous avons apporté, début d'une discussion à bâtons rompus sur la France, le Québec, la vie ici, les gens là-bas...

Là, je me suis surpris à dire à Gé que c'était ça, that's it !, qu'il fallait que nous fassions de même : ouvrir un gîte au milieu de nulle part, que nous décorerions nous-mêmes, où nous ferions tout nous-mêmes, avec quelques clients de temps en temps mais pas l'usine... et puis je crois que je me suis réveillé... ; )

Le lendemain matin, nouvelle balade, cette fois-ci dans les bois à la recherche de chevreuils, nombreux par ici... Nous rentrons brocouilles pour le déjeuner, décidés, avant de retourner sur Montréal, à refaire un tour sur le lac gelé.

A la fin de la journée, nous reprenons donc la route pour retourner à la ville et c'est en voiture, en fait, que nous croisons le plus de chevreuils, ça pullule de partout ! Ensuite, moins sexy que les chevreuils, le trafic... c'est sûr, c'est moins sympa mais après un tel week-end, c'est un supplice facile à endurer ! ; )

Encore une fois mention spéciale à Gé qui a organisé ce week end d'une main de maître et un grand merci encore à Carole qui nous a accueilli de la plus belle des manières. Plus de photos dispo dans le répertoire prévu à cet effet.

Repost 0
13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 00:34

Et voici nos premiers visiteurs, les premiers courageux à avoir traverser la grande flaque d'eau qui nous sépare pour partager un peu de notre quotidien et de notre vie ici...

Mais kicéki ???!!!

Il s'agit de Josiane & Bernard, les parents de Gé qui, non contents d'être déjà venus au Québec l'année dernière, ont remis le couvert cette année et nous ont fait le plaisir de venir nous rendre une (trop courte) visite.

Le premier jour, ils étaient quelque peu sous équipés pour affronter le -30° avec le facteur vent... ça faisait moins les malins dans les rangs ! ; ) Et puis le soir, la faute au célèbre décalage horaire, ils ont vite piqué du nez et il a fallu que, Gé et moi, nous les couchions à l'heure des poules (comme ça, c'est dit !).

Ils ont eu l'occasion, jeudi et vendredi, de visiter Montréal, dans le froid et en plein vent, avec Gé.

 

Repost 0